Il n'existe que 2 catégories d'opinions

Principes

À propos des sujets d'opinion (dès lors que l'on ne peut que adopter un point de vue), la pensée de chaque personne peut être classée dans l'une de ces deux catégories : <extrémisme-renoncement> et <modération-confiance>.

Qu'il s'agisse de politique, de philosophie ou de n'importe quel sujet de société, dès lors qu'il n'est pas possible de disposer toutes les informations ni de réaliser de tests fiables, la diversité des opinions peut être ramenée à cette seule binarité.

Par exemple, à propos de la consommation de drogues :

"Je pense que la consommation modérée de drogues dures m'est bénéfique."  (extrémisme-renoncement)

versus

"Je pense que la drogue est un mal pour l'humanité." (modération-confiance)

Quant à la politique, cela donnerait :

"Je ne crois pas en le système, je pense que les informations importantes sont cachées et que règne le mensonge." (extrémisme-renoncement)

versus

"Je pense qu'il est possible d'appréhender le système par la connaissance et d'avoir une opinion pertinente en étudiant les informations existantes." (modération-confiance)

Un dernier exemple métaphysique :

"Je crois qu'il y a des vérités et que je peux les approcher." (extrémisme)

versus

"Je sais que je ne sais rien, il n'existe aucune vérité." (modération)

J'ai nommé les deux classes d'opinion d'après ce que la société nous conditionne à penser. La normo-pensée correspond souvent à la "modération-confiance" et ce que la normo-pensée pourrait parfois désigner comme "complotisme" est rattaché à l'"extrémisme-renoncement".

Ce qu'il est intéressant de noter c'est qu'au fil du temps, sous l'influence d'une sagesse grandissante, un individu va osciller entre ces deux catégories. Ses croyances vont changer à mesure que grandit sa conscience, pour finalement revenir à des thèses précédemment abandonnées !

La différence fondamentale cependant, c'est que cette thèse ne sera plus soutenue pour les mêmes raisons. La conclusion sera approximativement la même, mais le cheminement intellectuel tout autre.

Je donne le nom de Catégorie 1, Catégorie 2 et Catégorie 3, abrégées C1, C2 et C3 aux classes d'opinion suivantes :

  • La catégorie 1 correspond à l'extrémisme-renoncement initial.
  • La catégorie 2 correspond à son évolution : la modération-confiance initiale.
  • La catégorie 3 correspond à son évolution : l'extrémisme-renoncement de niveau 2.

Parce qu'il est rare d'évoluer au-delà de C3 (il s'agit souvent du stade final) et que le principe est cyclique, je me cantonne à C 1, 2 et 3 dans ma conceptualisation.

Si nous reprenons nos exemples précédent, l'évolution C3 pourrait ressembler à ce qui suit :

À propos des drogues : "Je suis totalement en phase avec une consommation de drogues modérée. Elles sont souvent moins nocives et addictives que l'alcool et surtout elles peuvent aider à l'éveil spirituel en activant plusieurs zones du cerveau. Néanmoins, je suis conscient qu'il s'agit d'épiphanies de basse vibration car elles ont nécessité le recours à une substance extérieure. Mais cela peut aider au déclic."

En politique : "J'ai étudié le système en espérant pouvoir le comprendre et j'ai eu accès à des informations qui m'ont prouvé à quel point nous n'avions pas les seules informations importantes. Rien n'est récupérable et tout est pourri."

Et enfin pour l'exemple métaphysique : "Penser que rien ne peut être appréhendé est trop simple et paresseux. Je suis suffisamment sincère dans ma démarche de compréhension pour penser que j'ai saisi des choses."

Pour prendre conscience de l'existence de cette dualité, il faut avoir vécu un tour de cercle, i.e. être devenu C3 sur plusieurs sujets. Sans ce retour à la case départ, l'épipahanie de la dualité est impossible. Un corollaire puissant et intéressant est que pour un C2, un C3 est forcément un C1 ! Car il constate une similarité d'opinion entre ces gens, sans imaginer que la croissante consiste en un cercle, en un balancier.

Si tu as l'impression de peu t'entendre avec les gens "éduqués" qui t'entourent et étonnament bien avec des personnes plus simples, tu es probablement un C3 entouré de C2 malgré toi ! Et tes amis C1 te ressemblent bien plus.

e.